Choisir un bon poêle à bois est la première étape pour avoir un bon rendement. Mais il ne faut pas négliger le choix des bûches à y insérer. Il faut donc choisir le meilleur bois de chauffage.

le meilleur bois de chauffage pour votre poele

Quel type de bois de chauffage pour son poêle à bois ?

La première étape pour choisir son bois, c’est de choisir l’essence du bois. Vous avez le choix entre
– les feuillus durs comme le chêne, le charme, le hêtre ou le frêne ;
– les feuillus tendres comme le bouleau, le platane ou le peuplier ;
– les résineux comme le sapin, le pin ou l’épicéa.

Les feuillus durs, le meilleur bois pour durer

Les feuillus durs restent les bois de chauffage le plus adapté au chauffage domestique. Chêne, hêtre, charme, frêne : Ils ont tous la particularité d’être plus denses et de dégager plus de chaleur, rendant votre poêle à bois plus performant. En effet, les fibres étant plus denses, la combustion prend plus de temps. En d’autres termes, vous aurez à recharger moins souvent votre poêle et votre consommation en bûches est plus faible. Si vous commandez du bois à feuillus durs, vous garderez plus longtemps votre stock. Également, avec du bois dits “feuillus durs”, les braises durent plus longtemps et rayonnent davantage.

Cependant, ces bois ont quelques inconvénients. Ils sont plus longs à sécher et difficile à fendre et à s’enflammer. Privilégiez les essences de bois ayant un fort rendement calorifique, tels que le chêne, le charme et le hêtre qui sont reconnus pour leur qualité.

Les feuillus tendres, le meilleur bois pour démarrer un feu

Les feuillus tendres, moins calorifique que les feuillus durs, flambent rapidement. Ce qui les rend parfaitement adaptés en tant que bois de démarrage du feu. L’inconvénient principal des feuillus tendres, est qu’ils ne sont pas adaptés pour une utilisation en bois de chauffage. Mais se révéleront en revanche de parfait bois d’allumage.

Par ailleurs, le temps de séchage est très rapide. Attention toutefois aux feuillus tendres qui se dégradent rapidement en cas de mauvais stockage. Exemple de feuillus tendres : le peuplier, le saule, le tilleul, le bouleau, etc…

Les résineux, le meilleur bois pour chauffer rapidement

Tout comme les feuillus tendres, les bois résineux possèdent un faible pouvoir calorifique. Du fait de leur teneur élevée en résine, ils s’enflamment très rapidement et sont très appréciés pour leur montée rapide en température. Si vous avez besoin de chauffer rapidement votre maison, les bois résineux comme le sapin ou le pin sont bien adaptés.

À l’usage, il faut cependant prendre quelques précautions. La flambée de résineux peut provoquer de petites projections hors du foyer appelées escarbilles. Toujours incandescentes elles peuvent abîmer un sol, ou enflammer une matière sensible. Pensez à protéger votre sol d’une plaque de protection pour éviter ce type de projection sur votre sol.

Voici notre conseil pour bien choisir une plaque de protection pour poêle.

Les bois résineux auront aussi tendance à encrasser plus rapidement et plus régulièrement votre poêle. Vous devrez augmenter la fréquence de l’entretien. C’est pourquoi nous vous conseillons d’utiliser les bois résineux avec parcimonie. Exemple de résineux : le sapin, l’épicéa, le pin, le mélèze.

A éviter : le bois de récupération

Nous recommandons d’éviter de brûler du bois de récupération, qui peut être vernis, teinté, peint, ou qui pourrait contenir tout autre traitement. L’utilisation de ces bois abîme et encrasse les poêles à bois.

Bois sec, semi-sec ou bois vert : lequel choisir ?

Ce qui différencie un bois sec, d’un bois demi-sec ou encore d’un bois vert, c’est son pourcentage d’humidité. Critère très important, l’humidité du bois n’est pas à prendre à la légère. C’est l’humidité qui va jouer sur la qualité de la combustion et donc sur l’apport de chaleur et le rendement de votre poêle.

– Un bois sec correspond à un taux d’humidité inférieur à 23%, avec un apport calorique élevé
– Un bois demi-sec correspond à un taux d’humidité compris entre 23 et 35%, avec un apport calorique moyen
– Un bois vert correspond à un taux d’humidité supérieur à 35%, avec un apport calorique très faible.

Vous l’aurez compris : il est fortement conseillé de choisir du bois le plus sec possible, c’est-à-dire le bois qualifié de bois sec.

Si vous avez ou si vous souhaitez acheter du bois demi-sec ou du bois vert, nous vous conseillons de l’entreposer dans un abri pendant 1 à 2 ans pour le laisser sécher tranquillement et pouvoir utiliser toutes ses capacités énergétiques.

Bien stocker son bois, c’est améliorer la qualité du bois

Bien stocker votre bois de chauffage est essentiel pour le garder le plus sec possible. Cela vous aidera à démarrer votre feu plus facilement et à chauffer votre maison de manière plus économique et écologique. Pour que votre bois reste sec, il faut stocker son bois de chauffage dans un endroit sec et ventilé. Il existe des abris spécifiques pour stocker du bois de chauffage. Découvrez notre conseil pour bien stocker son bois de chauffage.

Privilégier du bois certifié PEFC et local

Le bois PEFC, vous connaissez ? Il s’agit d’une certification forestière du bois et de l’entreprise qui s’en occupe. Elle assure une bonne gestion de la forêt dont est issu le bois que vous achetez, mais pas que ! Elle va même jusqu’à certifier le processus de transformation géré par l’entreprise.

Lorsque vous achetez du bois PEFC, vous choisissez un produit plus qualitatif et vous vous assurez de la qualité de la chaîne de production. Enfin, nous ne pouvons que vous encourager à acheter votre bois en local. De nombreuses sociétés certifiées PEFC existent.

Quel que soit le bois que vous utiliserez, n’oubliez pas de d’entretenir votre poêle régulièrement, dont 1 à 2 fois par an par un professionnel. Le bois que vous choisissez aura une influence directe sur l’entretien et la durée de vie de votre poêle.

Vous avez besoin de conseils pour votre projet de poêles à bois ?

Notre e-book « 5 critères incontournables pour un poêle à bois de qualité » est fait pour vous. Le choix du bois est très important pour la longévité de votre poêle, découvrez d’autres éléments qui vous guideront dans le choix de votre appareil scandinave !