Bien stocker votre bois de chauffage est essentiel pour faciliter l’utilisation de votre poêle à bois ou de votre cheminée. Il est fortement recommandé d’utiliser un bois sec pour un meilleur rendement mais également pour ne pas encrasser votre appareil de chauffage.

Que vous choisissez de faire sécher votre bois ou de l’acheter déjà sec (le temps de séchage d’un bois est de 2 ans), dans les deux cas, il doit être parfaitement entreposé.

Stocker son bois de chauffage

Comment stocker le bois sous un abri ?

Le bois de chauffage ne doit pas dépasser les 15% d’humidité maximum. Pour cela, il est nécessaire de stocker son bois de chauffage dans un endroit sec et ventilé. Privilégiez les endroits protégés comme un hangar ou un abri. Vous pouvez trouver facilement des abris pour votre bois dans un magasin de bricolage. L’important est de s’assurer que l’espace, où vous souhaitez entreposer votre bois, soit assez aéré.

Pour un stockage optimal, favorisez un endroit à l’abri de l’eau et suffisamment exposé au soleil et au vent. Vous protégerez ainsi toutes éventuelles attaques fongiques.

– Au printemps et en été, laissez le bois respirer à l’extérieur

– À l’automne et en hiver, protégez bien votre bois des intempéries, soit en le déplaçant, soit en recouvrant les côtés de votre abri avec des tôles en veillant à laissant des trous d’aération.

Comment stocker le bois de chauffage dehors, sans abri à bois ?

Même si l’abri à bois est vivement conseillé, nous sommes parfois dans l’obligation de stocker du bois de chauffage dehors, à l’extérieur et sans abri. Si vous êtes dans ce cas, le choix de l’emplacement est primordial. Observez bien le sens du vent et l’exposition de votre extérieur. Objectif : trouver un emplacement bien ensoleillé et peu exposé aux vents et à la pluie. Ainsi, vous protégez au maximum votre bois de la pluie et vous maintenez un bois bien sec.

A savoir : vos bûches sont encore humides ou « vertes ». Dans ce cas et uniquement dans ce cas, nous déconseillons de les stocker sous abri. Privilégiez alors de les faire sécher directement dehors, à l’air libre. Souvent, il est conseillé d’attendre 2 ans. Ensuite, vous pourrez le protéger de l’humidité et de la pluie en le plaçant sous un abri prévu pour y stocker du bois.

Comment entreposer votre tas de bois ?

Tout d’abord, il ne faut jamais poser le bois de chauffage à même le sol. Effectivement, si votre sol n’est pas protégé, le bois absorbe alors l’humidité qui s’en dégage. Utilisez des palettes ou montez des solives et des chevrons qui serviront de bases pour empiler le bois.

Ensuite, vous pouvez aussi trier le bois de chauffage selon l’utilité ou selon l’essence.

Solution 1 : stockez votre bois de chauffage par catégorie :
– Le petit bois pour allumer le feu,
– Les bûches de taille moyenne pour la consommation normale du poêle,
– Les grosses bûches pour les grosses flambées et la nuit.

Solution 2 : rangez le bois de stockage par essence :
– Les bois tendres s’enflamment et brûlent plus rapidement. Ils sont recommandés pour le démarrage ;
– Les bois durs offrent un fort pouvoir calorifique pour un chauffage optimal.

Pour empiler le bois de chauffage, créez des étages en quinconces pour une meilleure aération, en suivant un schéma de 1 sur 2.

Une solution originale et innovante : le tas de bois rond

Pour son aspect esthétique et son efficacité, les tas de bois ronds font de plus en plus leur apparition. Pourquoi créer un tas de bois rond ? Au-delà de son design original, le tas de bois sous forme de rond permet de faire écouler la pluie davantage sur l’extérieur. Le séchage des bûches est donc bien plus rapide.

Créer un tas de bois en rond demande un peu de technique. Armez-vous d’un peu de patience et essayez !

Choisir la taille de l’abri pour stocker du bois

La taille de l’abri de bois dépend de plusieurs critères :
– la quantité de bois de chauffage utilisée en 1 année pour déterminer la longueur de l’abri.
– La consommation moyenne est d’un stère pour un mois de chauffage, si le chauffage au bois est votre mode de chauffage principal.
– la taille du logement et les types de chauffages complémentaires.
– la largeur des bûches : Si vous entreposez des bûches de 50cm ou de 30 cm, vous ne ferez pas le même nombre de rangées. Avec 1m de largeur, vous pouvez faire soit 2 rangées de 50 cm, soit 3 rangées de 30 cm.
– La hauteur maximale, selon votre taille. Généralement, nous conseillons de ne pas dépasser 1,6 m à 1,8 m pour y accéder facilement.

Si les poteaux de votre abri sont en bois, en les enfonçant dans le sol, pensez à les protéger de l’humidité. Ces poteaux doivent être de 9 cm x 9 cm. Nous conseillons souvent des poteaux en pin ou en mélèze traité, bien adaptés pour la construction d’abri. Pour la toiture de l’abri à bois, elle peut être en plastique, en métal, avec une bâche… Le but : protéger le bois de l’humidité provenant de la pluie.

Dernier conseil pour votre abri à bois : préférez également un achat de bois durant la période de printemps/été.

Stocker quelques bûches à côté du poêle ou de la cheminée

Cela peut paraître une évidence, et pourtant ! Prévoyez toujours quelques bûches positionnées à côté, en dessous ou à proximité de votre poêle à bois ou de votre cheminée.

Parfois, des emplacements sont prévus pour y stocker quelques bûches et ce n’est pas anodin. D’autres préfèrent les stocker dans des paniers en osier, des caisses en bois esthétiques… Les solutions pour stocker quelques bûches à l’intérieur sont très variées.

Stocker quelques bûches à l’intérieur, c’est un bon moyen de garantir un bois bien sec, juste avant de l’insérer dans votre poêle à bois ou votre cheminée.

Bien positionnées, avec de belles tranches, ces bûches d’intérieur deviennent aussi un élément de décoration. Elles apportent une touche naturelle et chaleureuse à votre pièce.

Découvrez notre sélection de poêle à bois scandinaves.

Comment trouver le poêle à bois parfait pour votre projet ?

Téléchargez gratuitement notre e-Book sur le sujet. Vous y découvrirez des conseils pour faire le bon choix de poêle scandinave, tant en ce qui concerne votre installation actuelle, qu’en ce qui concerne votre budget.