• Projet installation

Les erreurs à éviter lors de l’installation d’un poêle à bois ou à granulés

07/13/2023 - 4 mins de lecture

L’installation d’un chauffage bois ne s’improvise pas. La sécurité et le bon fonctionnement d’un poêle à bois ou d’un poêle à granulés nécessitent le respect de règles très précises. Référence du chauffage bois en France, Aäsgard revient sur les erreurs à éviter, mais aussi sur les bonnes pratiques à respecter pour réussir en toute sécurité l’installation de son poêle à bois ou de son poêle à granulés. 

 

Le choix de l’emplacement du poêle 

 

Que vous utilisiez votre poêle à bois ou votre poêle à granulés comme mode de chauffage principal ou en appoint d’un autre système, vous devez tout d’abord choisir un emplacement optimisant la diffusion de la chaleur dans toute la maison. Évitez les recoins ou les pièces trop excentrées. Privilégiez une pièce centrale, salle à manger ou séjour et placez l’appareil en son centre ou contre un mur en orientant la face avant du poêle vers l’intérieur de la pièce. 

 

Les distances de sécurité à respecter

Laissez un espace de sécurité suffisant entre le poêle et votre mobilier. Plus ce dernier est sensible à la chaleur, plus cette distance sera importante. En règle générale, entre 1,2 et 1,5m suffisent pour assurer une sécurité optimale. Concernant la distance séparant le poêle à bois ou à granulés de la télévision, les installateurs préconisent 1,5m. 

 

Les problèmes de ventilation et de circulation d’air 

Si les distances de sécurité limitent les risques d’incendie, elles dégagent aussi l’espace utile aux aspirations du poêle pour capter l’air nécessaire au tirage de l’appareil. Pour être optimale, la combustion nécessite un apport en comburant important et constant. Pour brûler correctement 1 kg de bois ou de granulés, un poêle consomme entre 9 et 15 m3 d’air. Les poêles non étanches qui captent l’air nécessaire à leur fonctionnement doivent pouvoir le faire dans une maison correctement ventilée : les grilles d’aération au niveau des ouvrants ne doivent pas être obstruées et la puissance de la Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC) doit être adaptée. 

 

Le dimensionnement du poêle 

 

Les fabricants proposent une large gamme de poêles à bois, mais également de poêles à granulés conçus pour répondre à tous les besoins en termes de volume à chauffer. Le poêle à bois ou à granulés doit donc être dimensionné en fonction de la place disponible, de la surface à chauffer et donc de la puissance nécessaire. 

 

La taille de la pièce et de la maison 

Optez pour un modèle adapté à la pièce devant accueillir votre poêle. Toujours esthétique, un poêle ne doit pas pour autant s’imposer dans la pièce au point de la rendre étriquée. Bien évidemment, il devra être choisi en fonction du volume à chauffer. Plus ce dernier est important, plus la puissance requise est élevée. Exprimée en kW, la puissance des poêles à bois et à granulés proposés aux particuliers s’établit généralement entre 3 et 20 kW.

 

Le choix de la puissance en fonction des besoins 

Le choix de la puissance d’un poêle à bois ou à granulés obéit à une règle très simple à retenir. Pour une maison normalement isolée, comptez :

  • 1 kW pour 10 m² de surface à chauffer ou 1 kW pour 25 m3 à chauffer.

Si vous avez besoin de plus de renseignements sur la puissance d'un poêle, n'hésitez pas à aller consulter notre article à ce sujet. 

 

Le choix du conduit d’évacuation des fumées 

 

Depuis 2012, la loi impose le tubage du conduit d’évacuation des fumées. Cette obligation concerne les constructions neuves et toutes les habitations anciennes équipées de chauffage bois à foyer fermé (poêle à bois, poêle à granulés ou insert). 

 

Les normes de sécurité à respecter 

Les normes de sécurité à respecter pour un conduit d’évacuation des fumées sont détaillées dans la Norme française DTU 24.1 et DTU 24.2. Le tubage peut être rigide (avec un diamètre de 83 à 200 mm) ou flexible (de 80 à 250 mm). Les assureurs exigeront que ce tubage soit réalisé par un professionnel de la fumisterie certifié ou que ce dernier atteste de la conformité de l’installation réalisée par un particulier. 

 

L’importance de l’entretien régulier 

Un poêle à bois ou à granulés doit être régulièrement entretenu pour fonctionner correctement afin de limiter les risques d’intoxication au monoxyde de carbone ou d’incendie. Concrètement, le foyer et le tiroir à cendres devront être régulièrement vidés des résidus de combustion et la vitre de l’appareil nettoyée. Vous retrouverez ici nos trois règles d'or du rammonage. 

 

Le ramonage du conduit d’évacuation des fumées sera effectué au moins une fois par an. Attention : en vertu du règlement sanitaire départemental, certaines communes imposent deux ramonages par an, dont un en période de chauffe. Il convient donc de se rapprocher de sa mairie pour s’informer des règles en vigueur. 

 

 

L’installation électrique

Comme toute installation électrique, le raccordement d’un poêle à bois ou à granulés doit respecter la norme NF C 15-100. 

 

Les règles à respecter pour l’installation du poêle 

Pour un poêle à bois ou à granulés, les installateurs préconisent une section de fil de 1,5 mm² et un disjoncteur 16A (3). Vous retrouverez toutes nos informations au sujet des règles de sécurité dans notre article dédié. 

 

Les erreurs à ne pas faire pour éviter les risques d’incendie

La puissance électrique nécessaire au fonctionnement d’un poêle à bois équipé de turbo ou d’un poêle à granulés équipé d’un système électrique d’approvisionnement demeure peu élevée. Néanmoins, ne commettez pas l’erreur de sous-dimensionner la section des fils de raccordement. Vous risqueriez alors une surchauffe de ces derniers, mais aussi un départ de feu électrique.

 

L’installation d’un poêle à bois ou d’un poêle à granulés obéit à des règles précises. Ces dernières visent tout autant à offrir une sécurité maximale qu’un rendement optimal de l’appareil. N’hésitez pas à vous tourner vers votre conseiller Aäsgard pour l’installation de votre poêle à bois ou poêle à granulés. Ce dernier saura vous orienter vers un professionnel vous garantissant une installation dans les règles de l’art.