Qui n’aime pas se blottir au coin du feu lorsqu’il fait froid dehors ! Le plaisir du chauffage au bois n’est plus à démontrer, surtout lorsque que celui-ci combine confort thermique et économies d’énergie… mais est-il écologique ?

chauffage poele a bois

Une énergie renouvelable, saine et naturelle

Avant de succomber à la tentation d’une belle flambée, vous hésitez peut-être. Vous n’avez pas tout à fait la conscience tranquille : et si le chauffage au bois était polluant ?

En réalité, le bois est une énergie qui génère très peu de CO2, contrairement aux énergies fossiles, comme le gaz et le fioul. L’électricité est également polluante. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Le chauffage au bois rejette en moyenne :

  • 12 fois moins de CO2 qu’un chauffage au fioul
  • 6 fois moins de CO2 qu’un chauffage au gaz
  • 5 fois moins de CO2 qu’un chauffage électrique

D’autre part, on a coutume de dire que le chauffage au bois se caractérise par une empreinte carbone neutre. En effet, la quantité de CO2 rejetée lors de la combustion du bois est intégralement compensée par la consommation des arbres au cours de leur croissance.

Cette réalité est parfois nuancée par un bilan environnemental alourdi. Au-delà du CO2, le chauffage au bois est en effet accusé de rejeter des particules fines, susceptibles d’être toxiques pour l’environnement. Mais qu’en est-il réellement ?

Découvrez 5 poêles innovants labellisés Flamme Verte 7 étoiles !

La combustion en question

Il ne se passe pas un hiver sans que les autorités sanitaires et les associations écologiques n’alertent les usagers du chauffage au bois. Celui-ci serait responsable de 35% des émissions des particules fines… ces mêmes particules rejetées par les pots d’échappement des véhicules.

Toutefois, ces chiffres méritent d’être corrélés au type d’équipement. Il ne faut pas confondre les inserts et les poêles modernes avec les foyers ouverts, comme les cheminées traditionnelles et les poêles à bois anciens. Ces derniers sont en effet susceptibles de générer des émissions polluantes, y compris dans l’air ambiant.

En revanche, un insert, un poêle à bûches ou à granulés de dernière génération peut considérablement amenuiser l’impact environnemental, y compris lorsqu’il est utilisé comme chauffage principal.

Les modèles à double combustion (aussi appelée post combustion) équipés d’une double arrivée d’air, permettent de détruire presque intégralement les particules polluantes et les gaz potentiellement toxiques, comme le monoxyde de carbone. La fumée, au lieu d’être rejetée à l’extérieur, est traitée lors d’une seconde combustion. De plus, ce système améliore le rendement de votre appareil : vous chauffez plus longtemps, avec moins de bois ou de granulés !

Les appareils de chauffage au bois labellisés Flamme Verte réduisent par 10 la pollution par les particules fines.

Chez Aäsgard, tous nos appareils sont à la fois labellisés Flamme Verte et certifiés Nordic Swan. Cet écolabel instauré dans les pays scandinaves et délivré pour une durée de trois ans vous offre une double garantie : chaque appareil est conçu pour vous apporter un rendement optimal et pour préserver l’environnement tout au long de son cycle de vie. Sachez que ce label scandinave est plus exigeant que le label Flamme Verte en termes de performances de chauffe et d’écologie.

Se chauffer au bois : les bons gestes pour l’environnement

En tant qu’usager, vous pouvez agir pour faire de votre poêle à bois un mode de chauffage encore plus éco-responsable :

  • Optez pour un bois issu des forêts situées à proximité de votre domicile et gérées durablement, afin de réduire l’empreinte écologique
  • Utilisez de préférence des bûches de bois sec et non traité, exclusivement dédiées au bois de chauffage
  • Choisissez des équipements labellisés NF Bois de chauffage, FSC et PEFC. Ces labels garantissent que des démarches seront effectuées pour replanter les arbres utilisés et lutter contre la déforestation. À noter que les poêles à granulés de bois n’engendrent aucune coupe des arbres. Les pellets sont obtenus par récupération des sciures et des copeaux

Le choix du chauffage au bois : écologie peut rimer avec économie !

Vous pouvez envisager de choisir un chauffage principal au bois pour équiper votre logement neuf dans le cadre de la RT 2012. Que vous choisissiez un poêle à bûches (type poêle de masse) ou à granulés, le bois est une énergie renouvelable qui s’inscrit parfaitement dans les exigences de la Réglementation Thermique. Le bois est l’une des énergies les plus compétitives du marché, vous garantissant des économies sur le long terme. Faire le choix du bois peut vous prémunir de déconvenues financières, car cette énergie se distingue par des coûts stables. Au contraire, des évolutions tarifaires régissent les énergies fossiles, comme le fioul et le gaz. Celles-ci sont difficiles à maîtriser, notamment dans le cadre de la hausse de la taxe carbone.

Les équipements haut de gamme, comme les poêles à bois scandinaves sélectionnés par Aäsgard, cumulent les atouts. Ils offrent un très bon rendement et respectent l’environnement. En tant que solution de chauffage principal, ils s’intègrent dans la grande majorité des habitats neufs lorsqu’ils sont envisagés en amont des plans de construction. Les habitations rénovées, notamment au niveau thermique, permettent aussi d’accueillir un poêle de masse en chauffage principal.

Faites-nous part de votre projet dès aujourd’hui pour profiter du crédit d’impôt, jusqu’au 31 décembre 2018 !

Vous envisagez d'opter pour un chauffage principal plus écologique ?

Faites nous part de votre projet dès aujourd’hui et réduisez drastiquement votre empreinte écologique !