L’hiver approche : cocooner au coin du feu en sirotant une boisson chaude, confortablement installé devant un poêle à bois ou un insert… voilà un programme qui a de quoi vous laisser rêveur ! Peut-être avez-vous déjà repéré quelques modèles qui vous séduisent, mais une question vous taraude. Vous ne savez pas comment choisir la taille du poêle à bois susceptible de convenir à votre salon ? Il existe forcément un modèle adapté à votre lieu de vie. Aäsgard vous invite à découvrir une multitude de configurations possibles, qui sont autant de sources d’inspiration. Laissez-vous guider !

Taille poêle à bois

Comment choisir le modèle et la taille du poêle qui équipera votre habitat ?

Vous l’avez sans doute remarqué : le chauffage au bois a considérablement évolué ces dernières années. Il se décline en une grande variété de designs, dimensions et habillages. Avant toute chose, gardez à l’esprit que le poêle idéal doit non seulement se fondre à votre intérieur, mais également vous offrir un rendement optimal. Autrement dit, il est préférable de bien préparer votre projet d’aménagement en amont. Le cas échéant, vous risquez de porter votre choix sur un poêle inadapté, qui chauffera peu ou trop votre salon.

Rassurez-vous : les poêles scandinaves que nous avons sélectionnés conjuguent le plaisir des yeux et le plaisir d’un confort optimal.

Découvrez 5 poêles innovants sélectionnés par Xavier, Directeur de magasin Aäsgard

La taille du poêle selon la surface à chauffer et ses aménagements

Partons d’un principe simple : un poêle de grand volume, grâce à l’envergure généreuse de son foyer, peut accueillir davantage de bois et/ou des bûches de plus grande dimension. En toute logique, il devrait nécessairement offrir une plus grande capacité de chauffe. Mais la taille de votre poêle doit, avant toute chose, être mise en rapport avec la configuration de votre lieu de vie. Voici quelques exemples :

Votre maison s’articule autour d’un vaste espace ouvert, intégrant cuisine, salle à manger et salon. Un poêle à bois de puissance moyenne, outre le fait de vous offrir le plaisir du feu de bois, s’avérera amplement suffisant pour chauffer vos pièces à vivre.

Si, au contraire, votre habitat est décomposé en plusieurs espaces cloisonnés, il sera préférable d’opter pour un poêle de masse doté d’un système d’accumulation, vous garantissant une répartition homogène de la chaleur.

L’insert s’intègre parfaitement dans les salons les plus spacieux dotés d’une cheminée existante. Centre de toutes les attentions, il vous fera profiter d’une vision panoramique sur les flammes et d’un confort idéal.

D’autres critères doivent nécessairement être pris en compte lors du choix de votre modèle. Les mouvements de circulation de l’air ambiant et la qualité de l’isolation ont aussi leur importance. Pour éviter tout risque d’erreur, nos conseillers sont à même d’auditer votre domicile lors d’une visite technique. Ils pourront ensuite vous proposer les produits les plus adaptés.

La puissance, un critère à relativiser

La puissance d’un foyer est une valeur estimative exprimée en kilowatt. Elle correspond à la chaleur qu’un appareil de chauffage est capable de restituer lors de la combustion. Elle ne doit en aucun cas être confondue avec le rendement du poêle, qui est le rapport entre l’énergie générée et celle qui est réellement consommée.

Ainsi, les poêles de petite taille à double combustion peuvent générer davantage de chaleur que les modèles plus puissants à simple combustion. Ce système améliore considérablement le rendement de votre poêle. Il permet de produire plus d’énergie en récupérant et en brûlant les gaz produits lors de la première combustion. Les poêles équipés de cette technologie sont tout indiqués pour vous aider à mieux maîtriser vos coûts.

Parallèlement, les matériaux de fabrication du foyer sont susceptibles d’améliorer les performances de votre poêle. La vermiculite est un minéral naturel qui possède une excellente capacité d’inertie et une forte résistance aux températures extrêmes (jusqu’à 1200°). La céramique, quant à elle, accumule la chaleur et la restitue par rayonnement. Ces deux matériaux favorisent une projection de la chaleur vers l’avant, pour en limiter les déperditions.

Enfin, l’habillage d’un poêle à bois peut influencer son rendement. La pierre ollaire est très esthétique et favorise également l’accumulation de la chaleur et sa restitution douce. Vous chauffez mieux et plus longtemps… avec moins de combustible !

Alors, est-ce vraiment la taille qui compte ?

Comme nous l’avons vu, la dimension d’un poêle n’est pas l’unique paramètre à prendre en compte. Un poêle de grand volume, capable de brûler davantage de bois, semble plus adapté aux pièces vastes. Mais dans les faits, certains poêles de petit volume, très compacts, peuvent offrir des performances de chauffe très intéressantes en fonction de la configuration de votre habitat. Il existe des modèles capables de chauffer confortablement jusqu’à 150 m² !

Lorsque l’on évoque la taille d’un poêle à bois, il faut également s’attacher à préserver les impératifs esthétiques. Certaines personnes privilégieront la discrétion. D’autres souhaiteront au contraire faire de leur appareil de chauffage la pièce maîtresse de leur salon. Le chauffage au bois, c’est aussi une affaire de goûts !

Vous avez désormais toutes les clés pour trouver le modèle et la taille du poêle à bois de vos rêves : avec Aäsgard, confort et rendement seront au rendez-vous.

Découvrez les 5 critères incontournables d'un poêle à bois de qualité

Saviez-vous que d’autres paramètres sont susceptibles d’influencer votre choix ?