Vous recherchez une solution économique et confortable pour chauffer l’ensemble de votre habitat ? L’installation de radiateurs semble incontournable ! Mais saviez-vous que cette appellation générique regroupe en réalité de nombreux modèles, qui possèdent chacun leurs avantages et inconvénients ? Du radiateur en fonte traditionnel aux panneaux rayonnants modernes, les radiateurs se déclinent en une multitude de formes, technologies et matériaux. Aäsgard vous informe et vous donne les clés pour bien choisir votre chauffage principal.

avantages inconvénients radiateurs

Le radiateur : différentes énergies… et différents matériaux

Le choix d’un radiateur ne s’improvise pas ! Tous les modèles proposés sur le marché ne possèdent pas les mêmes caractéristiques et n’offrent pas les mêmes performances. Leur mode de fonctionnement dépend essentiellement des sources d’énergies qui les alimentent (électricité, énergie solaire, pompe à chaleur, énergies fossiles ou renouvelables) et des matériaux qui les composent. Le coût à l’achat n’est pas le seul critère à prendre en compte : certains radiateurs peuvent être très énergivores !

Les convecteurs électriques

Ce type de radiateur electrique est équipé d’une résistance électrique qui chauffe l’air ambiant par convection. L’air chaud monte et se diffuse dans la pièce. L’air froid est aspiré et chauffé dans le corps de l’appareil. Cela crée alors un mouvement perpétuel et une diffusion de chaleur dans l’ensemble de la pièce. Les convecteurs électriques sont peu onéreux à l’achat mais subissent un point négatif : ils sont très gourmands en énergie (en moyenne, 0,15€/kWh). De plus, ils ont tendance à assécher l’air et à favoriser la dissémination des allergènes. Cependant, ils présentent un avantage certain avec une montée en température rapide.

Les radiateurs à inertie

Contrairement au convecteur, le radiateur à inertie se démarque par un mode de fonctionnement qui s’inspire du poêle de masse, c’est-à-dire qu’il accumule la chaleur pour la restituer lentement et continue à fonctionner une fois éteint. On distingue les radiateurs à inertie sèche, dotés d’une résistance électrique placée dans un cœur de chauffe en fonte, des radiateurs à inertie fluide, dont la résistance est plongée dans un liquide caloporteur, permettant de retenir la chaleur. Ces radiateurs sont plus économiques, puisqu’ils n’ont pas besoin de fonctionner en permanence, mais sont en revanche plus coûteux à l’achat.

Les panneaux rayonnants

Les panneaux rayonnants transmettent la chaleur par le biais d’ondes électromagnétiques. Celle-ci sont projetées sur les objets et les parois de la pièce. Ces appareils procurent une chaleur plus douce et homogène. Ils nécessitent toutefois une puissance importante (de 1000 à 2000 W), variant selon leurs portées et leurs performances.

Les principaux matériaux des radiateurs

Le choix des matériaux dépend essentiellement de leur capacité à restituer et diffuser la chaleur. Même si les impératifs esthétiques peuvent également guider votre choix. Les radiateurs en fonte, qui font partie des modèles les plus anciens, sont appréciés pour le confort thermique qu’ils procurent. Néanmoins, ils se fondent difficilement aux décors contemporains, contrairement aux radiateurs en aluminium de dernière génération. Parallèlement, de nouveaux matériaux comme la céramique, la pierre de lave ou la stéatite ont fait leur apparition et séduisent autant par leur design que leur bon rendement.

Le radiateur est-il vraiment incontournable ?

Le principal avantage des radiateurs, notamment ceux qui sont équipés de thermostats, est qu’ils peuvent aussi bien s’utiliser de manière indépendante qu’être intégrés dans un système de chauffage centralisé où ils seront reliés à un programmateur. Ils peuvent ainsi alimenter chaque pièce de la maison, du salon à la salle de bains, de manière flexible et maîtrisée.

Vous pensez peut-être que les radiateurs sont votre seule option pour chauffer votre habitat. Mais avez-vous pensé aux poêles à bois ? Ils concilient confort thermique et design et sont également plus écologiques et économiques.

Le poêle à bois scandinave, une alternative aux radiateurs

Ce n’est pas sans raison que les cheminées traditionnelles font partie des systèmes de chauffage les plus plébiscités. À leur fonction originelle – chauffer une pièce et la rendre plus confortable – s’ajoutent une dimension conviviale et un bien-être incomparableImaginez-vous blotti au coin du feu, profitant de la chaleur et de l’esthétique d’une superbe flambée : voici un plaisir unique qu’un radiateur ne pourra jamais vous procurer !

Contrairement aux idées reçues, la cheminée à foyer fermé ou le poêle ne sont pas uniquement des systèmes de chauffage d’appoint. Les poêles à granulés de bois modernes peuvent être reliés à votre système domotique et contrôlés à distance, par le biais d’une application sur votre smartphone. Vous pouvez programmer votre poêle à granulés pour chauffer votre salon avant votre retour ou s’éteindre automatiquement pendant que vous dormez. Les poêles de masse possèdent une autonomie qui peut atteindre plusieurs jours en plein fonctionnement grâce à leur grande inertie. Vous n’avez donc pas besoin de recharger fréquemment votre cheminée ou votre poêle à granulés de bois.

Si vous recherchez une solution de chauffage principal économique et respectueuse de l’environnement, les poêles à granulés répondront à votre attente : en moyenne, le coût de la combustion du bois varie entre 0,037€/kWh et 0,075€/kWh (contre 0,16€/kWh pour le chauffage électrique). Son empreinte carbone est neutre contre environ 180g de CO2/kWh pour le chauffage électrique !

Vous souhaitez en savoir plus sur les avantages d'un poêle à granulés pour votre chauffage principal ?

Rencontrez nos conseillers-experts qui sauront vous aiguiller vers les modèles qui correspondent à votre mode de vie.