Si, au moment où nous écrivons ces lignes, la chaleur estivale revient, les souvenirs des longues soirées d’hiver restent encore en tête. Visualisez donc cette scène : une atmosphère cosy, rythmée par des conversations enjouées, qui réchauffent le cœur et le corps. Pas de doute : dans ce décor, vous avez sans doute visualisé un feu de bois.

Mais pourriez-vous plutôt imaginer un poêle à bois dans cette ambiance hivernale, plutôt qu’un insert de cheminée ? Comparons donc les différences qu’une telle installation induirait, en termes de chaleur, d’énergie et d’esthétisme.

cheminee poeles bois

Le rendement : économisez de l’énergie, tout en confort

Le rendement, soit le rapport entre l’énergie produite et le bois consommé, ne peut que vous intéressez si vous souhaitez installer un mode de chauffage économique.

On remarque que les cheminées à foyer ouvert présentent un rendement bien moindre par rapport aux poêles à bois au foyer fermé. En chiffres, cela donne concrètement ceci :
– le rendement d’une cheminée ouverte est de 15% à 20%, soit 80% de l’énergie qui n’est pas utilisée.
– le rendement d’un insert cheminé ou d’un poêle à bois est situé entre 75% et 85%. Le rendement d’un poêle à bois à double combustion peut même se rapprocher des 100% en atteignant des rendements à 92%, par exemple.

Ce rendement dépend du type de poêle choisi. Généralement on installe un poêle à granulés, au très grand rendement, comme chauffage principal. Cependant, nous vous conseillons d’installer un poêle à bûches, légèrement plus gourmand en bois, comme chauffage d’appoint.

La grande particularité d’un poêle à granulés haut de gamme ? La possibilité d’y apposer un thermostat pour contrôler la température désirée. Comme avec un chauffage, ce type de poêle assure de pouvoir réguler sa consommation d’énergie de manière fiable.

A savoir : pour obtenir un crédit d’impôt lors de l’acquisition d’un appareil de chauffage au bois, ce dernier doit avoir un rendement supérieur à 70%.

La flamme : savourez les délices de la combustion du bois

Qu’il est doux de se délecter de l’image d’un feu qui flambe ! Si, dans l’âtre d’une cheminée, on peut visualiser les flammes dévorer le bois, l’installation d’un poêle offre un esthétisme inégalable.

Vous en apprécierez la flambée plus régulière, grâce à des appels d’air plus faibles, ainsi que la possibilité, sur certaines installations, d’observer le feu sous plusieurs angles. Les vitres hermétiques du poêle à bois n’empêchent pas le rayonnement des flammes de venir habiller votre espace de vie, réchauffant vos soirées hivernales et vos moments de convivialité.

Comment choisir votre poêle à bois pour une bonne diffusion de la chaleur ?

La température : évitez la déperdition avec un poêle à bois

Que l’on parle de cheminée ou de poêle à bois, l’élément que l’on souhaite en premier lieu comparer est naturellement la chaleur qui s’en dégage. Le pouvoir calorifique d’une cheminée est nettement inférieur à celui produit par un poêle. Un poêle à bois dégage plus rapidement cette chaleur dans votre habitation.
Autre élément important : tandis que le poêle diffuse une chaleur constante tout au long de la flambée, la cheminée accuse une perte significative de chaleur avec le temps. La température émise par un poêle à bois doit toutefois être évaluée à l’aube de chaque projet d’installation : choisir la bonne puissance pour son poêle suppose d’étudier de près les caractéristiques de votre habitation, ainsi que vos habitudes de vie.

Le temps de combustion : faites durer le plaisir

Du point de vue du temps de combustion du bois, les différences sont notoires. L’arrivée d’air d’un poêle à bois est bien plus petite que l’âtre d’une cheminée. Elle permet de réguler la combustion de manière plus précise, pour une plus longue diffusion de la chaleur.
Certains poêles, comme les poêles à masse, permettent d’ailleurs de faire perdurer la combustion encore plus longtemps, en jouant sur les spécificités des matériaux qui les composent. La pierre d’accumulation d’un tel poêle, qui induit plus d’inertie, ralentit la combustion, pour une chaleur à diffusion lente, source de sérénité.

Choisir entre cheminée et poêle : les avantages et inconvénients

Pour choisir entre cheminée et poêle à bois, rien de tel que se lister les avantages et les inconvénients de chacun.

Pourquoi choisir une cheminée ?

L’idée d’un feu traditionnel dans une cheminée authentique vous séduit, n’est-ce pas ? Lorsque le foyer est fermé, une cheminée offre un bon rendement, capable de chauffer la majeure partie de la maison. La puissance d’une cheminée peut atteindre 10 à 20 kW selon les modèles et la taille du foyer. La montée en température se fait de manière progressive. Derrière la vitre, c’est un beau spectacle avec un feu aux flammes authentiques qu’il faudra alimenter régulièrement pour maintenir le feu et maintenir la chaleur dans la maison.

En effet, côté entretien, une cheminée demande un peu de travail. Les bûches doivent être rechargées régulièrement dans le foyer (comme pour un poêle à bois à bûches). Pour certaines personnes, ce travail peut être pénible. Il vous faudra aussi un endroit pour stocker du bois. Côté nettoyage, la suie se dépose plus facilement sur la vitre principale. Si vous voulez admirer votre feu, il faudra régulièrement accorder un peu de temps pour nettoyer la vitre. De même, les cendres s’accumulent et demandent à être jetées.

Pourquoi choisir un poêle à bois ?

Un poêle à bois qu’il soit à bûches ou à granulés permet de conserver tout le plaisir de visualiser les flammes danser au rythme de l’air, tout en apportant rendement et confort. Un poêle à bois offre plus de possibilités technologiques pour améliorer votre quotidien. Par exemple, les bûches d’un poêles à bois sont mieux dimensionnées (la taille dépend du foyer). Avec les granulés, vous avez un réservoir qui vous permet d’être autonome pendant plusieurs heures, voire parfois plusieurs jours. De même, un poêle peut être programmable à la journée ou à la semaine. Parfois, vous pouvez même l’allumer ou l’éteindre à distance, par wifi, par SMS, de manière vocale… Vous l’aurez compris : choisir un poêle à bois, c’est apporter une touche de modernité à votre intérieur et de confort pour votre quotidien.

Un poêle à bois a une puissance qui peut aller de 2 kW à 20 kW, selon les modèles. Ils sont souvent utilisés en complément d’un autre mode de chauffage. Il est plus souvent considéré comme un mode de chauffage d’appoint. Les poêles à bois ont l’avantage d’atteindre la température souhaitée très rapidement, tout en maintenant un excellent rendement. De plus, le système de double combustion de plus en plus présent sur les poêles à bois permet d’améliorer le rendement, de réduire la quantité de cendres émises et d’éviter à la suie de s’installer sur la vitre. Une fois arrêtée, le poêle continue d’émettre une chaleur douce qui se réduit très progressivement.

Les poêles à bois, surtout les poêles à granulés demandent une attention toute particulière à la qualité des bûches et granulés. Ceux-ci doivent être spécifiques et demandent d’être stockées en quantité dans un abri dédié. Les poêles doivent être impérativement posés par un professionnel pour assurer une installation en toute sécurité.

Choisir entre poêle à bois et cheminée n’est pas si facile. Prenez du recul par rapport à votre mode de chauffage actuel, à vos projets et votre mode de vie. N’oubliez pas non plus de regarder les aides de l’état qui pourraient vous aider à vous décider pour l’un ou pour l’autre.

Comment choisir votre poêle à bois pour une bonne diffusion de la chaleur ?

La température : évitez la déperdition avec un poêle à bois

Que l’on parle de cheminée ou de poêle à bois, l’élément que l’on souhaite en premier lieu comparer est naturellement la chaleur qui s’en dégage. Le pouvoir calorifique d’une cheminée est nettement inférieur à celui produit par un poêle. Un poêle à bois dégage plus rapidement cette chaleur dans votre habitation.

Autre élément important : tandis que le poêle diffuse une chaleur constante tout au long de la flambée, la cheminée accuse une perte significative de chaleur avec le temps. La température émise par un poêle à bois doit toutefois être évaluée à l’aube de chaque projet d’installation : choisir la bonne puissance pour son poêle suppose d’étudier de près les caractéristiques de votre habitation, ainsi que vos habitudes de vie.

Le temps de combustion : faites durer le plaisir

Du point de vue du temps de combustion du bois, les différences sont notoires. L’arrivée d’air d’un poêle à bois est bien plus petite que l’âtre d’une cheminée. Elle permet de réguler la combustion de manière plus précise, pour une plus longue diffusion de la chaleur.

Certains poêles, comme les poêles à masse, permettent d’ailleurs de faire perdurer la combustion encore plus longtemps, en jouant sur les spécificités des matériaux qui les composent. La pierre d’accumulation d’un tel poêle, qui induit plus d’inertie, ralentit la combustion, pour une chaleur à diffusion lente, source de sérénité.

Vous souhaitez en savoir plus sur nos gammes de poêles à bois ?

Poêle contemporain, tendance ou vintage ? Vitre panoramique ou vitres latérales ? Poêle suspendu ou posé au sol ? Vous trouverez forcément le poêle à bois qui vous correspond dans un de nos showrooms.