Quels travaux entreprendre pour mieux chauffer sa maison ?

L’hiver dernier, vous avez eu du mal à maintenir une température agréable et constante dans votre logement. Et votre facture de chauffage s’en ressent. C’est le moment de songer aux travaux à réaliser pour mieux chauffer votre maison et ainsi améliorer son rendement thermique.

Et de quels travaux parlons-nous ?

Commencez déjà par faire le point sur votre mode chauffage général. Est-il adapté à votre logement ? Suffisant pour chauffer convenablement toutes les pièces qui le nécessitent ?

L’isolation de votre maison est également en jeu, en cas de déperdition de chaleur. Quels sont les points d’isolation à vérifier ?

Ces travaux représentent un investissement qui peut être soutenu par certaines aides de l’Etat.

mieux chauffer votre maison

Mieux chauffer votre logement grâce à un nouveau système de chauffage ?

Avec l’augmentation du prix des combustibles, chauffer son logement avec un seul chauffage du type gaz ou électricité, vous expose à des factures de plus en plus salées.

Avez-vous pensé à installer un mode de chauffage supplémentaire à votre installation ? Un chauffage d’appoint qui permettrait de diminuer la consommation du chauffage principal et de parvenir à une température régulée et maîtrisée sans pour autant faire monter la facture de combustibles.

Réunissez-vous auprès du feu !

En plus d’être économique et écologique, le poêle à bois créé une atmosphère et une chaleur des plus agréables pour réunir la petite famille le soir et les week-end. En fonction des modèles, le rendement attendu est au moins de 70%. Plus le taux de rendement est élevé, moins vous consommez de combustible. Chez Aäsgard, les poêles à bois sélectionnés avec soin par nos experts ont un rendement de minimum 80%.

Mais le rendement ne doit pas être le seul critère de choix pour le poêle à bois. Il est nécessaire de prendre en compte la surface de votre maison, prévoir l’emplacement idéal de votre poêle et surtout votre style de vie.

Contura 596

pas trop froid le matin, assez chaud le soir

Parmi les critères à prendre en compte quand on souhaite améliorer son mode de chauffage : le style de vie.

Si vous recherchez une montée en température rapide, sur un laps de temps modéré (profil d’actif souhaitant profiter d’une belle flambée en soirée), optez pour le poêle à bois. Idéal en chauffage d’appoint quand on veut s’offrir le plaisir de la flamme et d’une chaleur rayonnante.

Le chauffage au poêle à bois est un complément idéal au mode de chauffage principal qui, ainsi, réduit sa puissance automatiquement si votre maison est équipée d’un thermostat d’ambiance.

Vous recherchez une température constante toute au long de la journée et un mode de chauffage autonome ? Dirigez-vous plutôt vers le poêle à granulés.

Le poêle à granulés vous OBÉIT au doigt et a l’heure

Son réservoir à granulés lui permet d’assurer un chauffage sans manutention pendant plusieurs jours (en fonction de la taille du réservoir). Le programmateur régule la température souhaitée, comme sur un radiateur.
Vous définissez les plages horaires durant lesquelles le poêle devra chauffer votre logement. L’appareil s’allume, s’éteint et règle sa puissance en fonction de votre programmation (selon le modèle de poêle).
Certains poêles à granulés sont canalisables avec des gaines de plusieurs mètres. Ces gaines transmettent l’air chaud dans d’autres parties de la maison pour mieux chauffer l’ensemble de votre logement. Si vous optez pour un poêle à granulés comme chauffage principal, la puissance de l’appareil devra être choisie en fonction du volume total de la maison.

Si vous décidez d’installer un poêle, vérifiez bien l’isolation de votre maison afin de chauffer de manière optimale. Et oui, il ne suffit pas d’avoir un mode de chauffage efficace ! Si votre maison laisse passer trop d’air, la température à l’intérieur ne sera jamais stable et vous consommerez toujours autant de combustibles. Alors quels sont les points à vérifier ?

Rika Como

pour mieux chauffer, Traquez la déperdition de chaleur

Lorsqu’elle est mal isolée, une maison peut se révéler un véritable « gruyère » à courant d’air. Vous aurez beau monter la température de votre chauffage principal, compléter avec un chauffage d’appoint, si vous n’avez pas traqué les zones sensibles à la perte de chaleur, vous perdrez votre temps (et votre argent). Voici les éléments à vérifier pour mieux chauffer votre logement :

Isolez (à nouveau) les combles et la toiture

L’air chaud montant, on estime la déperdition de chaleur à près de 30% par le toit et les combles. Ces zones de votre logement doivent être isolées en priorité.
Que vous soyez plutôt laine de roche ou laine de mouton, les types d’isolants ne manquent pas. En isolant correctement les combles et le toit de votre logement, vous allez réaliser des économies d’énergie et optimiser le rendement de votre chauffage.

Contrôlez les murs et le sol

Même si ces travaux d’isolation sont plus compliqués à mettre en œuvre, ils diminuent de manière conséquente les pertes de chaleur : jusqu’à 25%.

L’isolation des murs par l’intérieur est la plus simple à mettre en œuvre et la moins coûteuse. Elle consiste en la mise en place d’une cloison de doublage. Par l’extérieur, avec un bardage par exemple, l’isolation des murs permet de diviser par deux la perte de chaleur. Elle aide aussi à garder l’air frais de la maison pendant l’été.

Pensez aux travaux sur les sols aussi, même s’ils s’avèrent souvent difficilement réalisables.

portes, fenêtres : rien n’est ÉPARGNÉ

Autre point sensible dans la chasse à la perte de chaleur : les portes et fenêtres. Si vos huisseries sont âgées et laissent passer trop d’air, il faudra sans doute les changer. Privilégiez évidemment le double vitrage et vérifiez les jointures.

Bien sûr, pour réaliser ces travaux, anticipez le délai d’installation et de travaux pour pouvoir en bénéficier dès les premiers froids. Certes, il s’agit d’un certain investissement mais les travaux de rénovation énergétique ouvrent droit à certains avantages fiscaux.

Quelles aides pour soutenir vos travaux de chauffage ?

Toutes les actions visant à améliorer la qualité environnementale de son logement sont soutenues par des aides de l’Etat. Avant de vous lancer dans les travaux, faisons le point et n’hésitez pas à interroger les professionnels sur les avantages fiscaux disponibles.

eco prêt

Eco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ)

L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) permet de financer les travaux de rénovation énergétique des logements. Pour en bénéficier, vous devez être propriétaire du logement et les travaux concernés doivent être effectués par un professionnel.

CITE

Crédit d’impôt pour installer un poêle

30% du montant des travaux de rénovation énergétique réalisés dans votre logement principal peuvent être déduits de votre impôt sur le revenu. Il s’agit du Crédit d’impôt pour la transition énergétique (Cite). C’est un dispositif fiscal reconduit pour 2017 et cumulable à l’eco-PTZ, sans condition de ressource.

Le Crédit d’impôts s’applique aussi sur la grande majorité de nos poêles. Contactez nos experts pour vérifier l’éligibilité d’un ou plusieurs poêles qui vous plaisent.

TVA à taux réduit

La TVA est de 5,5% pour les travaux d’amélioration énergétique des logements de plus de 2 ans. Elle s’applique aussi sur les poêles et sur leur pose par un installateur professionnel.

Aides locales pour vos travaux d’améLIORATIONs ÉNERGÉTIQUES

Certaines aides sont attribuées par les mairie en cas de travaux pour l’amélioration énergétiques du logement. Renseignez-vous auprès de votre mairie.

La liste des points à étudier pour améliorer le chauffage de votre maison est-elle plus claire ? Cela représente un certain nombre de travaux, que vous soyez dans une maison neuve ou une maison ancienne. Mais en investissant aujourd’hui pour rendre votre logement plus thermo-performant, c’est bien votre consommation de combustibles qui va diminuer dans les années à venir. En plus de faire de belles économies, vous améliorez la qualité environnementale de votre logement. Alors ? Tenté ?

Vous avez un projet de rénovation ? Rencontrez nos conseillers experts et trouvez le poêle qui conviendra le mieux à votre projet.

10 conseils pour choisir son poêle à bois

Après cet article