Insert, poêle à bois : devenez incollable sur les modes de chauffage

Vous venez d’acheter votre maison. Vous cherchez à optimiser votre mode de chauffage.

La belle cheminée ouverte qui vous a tellement plu au moment de l’achat, se révèle gourmande en bûches et ne fournit pas la chaleur nécessaire à votre foyer. Il est temps de réfléchir à une solution pour améliorer le rendement de cette cheminée et faire des économies d’énergie.

Vous avez entendu dire qu’installer un insert améliore le rendement mais qu’il est aussi possible d’installer un poêle pour moderniser l’atmosphère de la maison.

Vous vous y perdez un peu ? Faisons le point ensemble pour savoir quel mode de chauffage choisir.

Mode de chauffage Foyer fermé, Insert, poêle à bois, poêle à granulés

Foyer ouvert, foyer fermé ou insert : le chauffage au bois traditionnel

Un feu qui flambe dans une cheminée reste un « must » pour une ambiance cocooning. Si on peut y ajouter une meilleure rentabilité en termes de chauffage, c’est encore mieux !

La cheminée traditionnelle est un foyer ouvert. La performance de chauffe de cette configuration est très basse : entre 10% et 15% seulement. Vous avez le plaisir de voir votre bûche brûler mais cela ne procure que peu de chaleur.

Fermer le foyer de la cheminée est une solution pour optimiser son rendement en chauffage.

cheminée foyer ouvert

On parle de foyer fermé à la construction d’une maison.
L’installation du foyer fermé se fait avant celle de la cheminée, pour lequel on construit un bâti à décorer.
Le foyer capte l’air froid par le bas via une trappe et le réchauffe. L’air chauffé est ensuite restitué par la hotte en haut du foyer. Cette configuration permet de restituer une très grande partie de la chaleur. Les appareils récents atteignent en moyenne un rendement entre 70% et 85%.

Optez pour l’insert, si votre logement dispose déjà d’une cheminée.
Il s’agit tout simplement de fermer le foyer avec un insert. L’air froid capté par le bas de l’insert est réchauffé et ventilé par une trappe située en haut de l’insert.
Là encore, les performances de restitution de chaleur sont nettement plus importantes qu’un foyer ouvert (entre 70% et 85% également).

stovax studio 2
contura I5

Et si finalement cette cheminée ne convenait plus à l’ambiance que vous voulez créer dans votre logement ?

Vous aimeriez une installation plus moderne, moins salissante. Avez-vous pensé au poêle ?

Poêle à bûches, poêles à granulés : le chauffage au bois moderne

Que votre maison soit équipée ou non d’une cheminée, l’installation d’un poêle peut être envisagée si vous souhaitez faire des économies sur votre mode de chauffage.

Là encore, il existe plusieurs types. Nous ne parlerons pas du vieux poêle en fonte de nos (arrières-) grands-parents, pas forcément très esthétique et dont le taux de rendement culminait à 40%.

Le poêle à bûches (communément appelé poêle à bois)

C’est le type de poêle qui se rapproche le plus du plaisir d’une cheminée traditionnelle : flammes dans le foyer, bûche qui craque et odeur de cheminée au moment du chargement.
Il offre une belle autonomie de chauffage mais il demande un entretien régulier.

Notez qu’il ne dépend pas de l’électricité et donc continue de fonctionner en cas de coupure de courant.
Le rendement du poêle à bois est supérieur à 80% pour les modèles de qualité.

Le poêle à granulés (ou poêle à pellets)

C’est la solution si vous cherchez une grande autonomie avec un rendement optimal : plus de 90%.
Selon le réservoir choisi, le poêle à granulés peut assurer jusqu’à plusieurs jours de chauffage en toute autonomie.

Nécessitant très peu d’entretien, la température se règle avec un programmateur comme sur un radiateur.

En cas de panne de courant, le poêle s’arrête car il nécessite l’électricité pour fonctionner. Pas de panique, la consommation électrique d’un poêle à granulés est très faible : environ 50€/an.

 

Alors si vous souhaitez donner un coup de jeune à votre intérieur, sachez que les poêles se déclinent sous une multitude de design (contemporain, tendance, vintage, etc).

A présent que les différentes configurations sont plus claires, qu’en est-il de la question : chauffage principal ou chauffage d’appoint ?

Chauffage d’appoint ou chauffage principal ?

Avec leurs taux de rendement de chaleur largement supérieurs à celles d’un foyer ouvert, il est fréquent de choisir l’insert ou le poêle comme mode de chauffage principal.

Toutefois, la configuration de votre logement et le type d’appareil choisi nécessiteront sûrement l’équipement de certaines pièces avec un petit chauffage d’appoint.

Utilisé en chauffage d’appoint, l’insert ou le poêle contribuent à faire baisser la consommation du chauffage principal, à condition d’équiper votre logement d’un thermostat d’ambiance (général ou sur radiateur). Une fois le poêle ou l’insert en route, la puissance du chauffage principal va diminuer.

L’insert ou le poêle en chauffage d’appoint sont en général choisis pour le plaisir de la flamme et leur esthétisme (poêle).

 

Et voilà, foyer ouvert, fermé, insert, poêle à bois, à granulés n’ont plus de secret pour vous. Vous êtes incollable sur les moyens d’optimiser le rendement de votre mode de chauffage.

Pour autant, beaucoup de paramètres comme la configuration de votre maison, l’agencement des pièces mais aussi l’état de votre conduit de cheminée, sont à prendre en compte.

Contactez nos conseillers experts pour déterminer la meilleure solution pour votre logement.


Après cet article