Le meilleur bois de chauffage pour votre poêle

le meilleur bois de chauffage

Choisir un bon poêle à bois et la première étape pour avoir un bon rendement. Mais il ne faut pas négliger le choix des bûches à y insérer. Il faut donc choisir le meilleur bois de chauffage. 

Quel type de bois de chauffage pour son poêle ?

  • LES FEUILLUS DURS

    Les feuillus durs restent les bois de chauffage les mieux adaptés au chauffage domestique. Il ont la particularité d’être plus denses et de dégager plus de chaleur, rendant votre poêle à bois plus performant. Également, les braises durent plus longtemps et rayonnent davantage. Cependant, ces bois ont quelques inconvénients. Ils sont plus longs à sécher et difficile à fendre et à s’enflammer. Privilégiez les essences de bois ayant un fort rendement calorifique, tels que le chêne, le charme et le hêtre.
  • LES FEUILLUS TENDRES

    Les feuillus tendres, moins calorifique que les feuillus durs, flambent rapidement. Ce qui les rends parfaitement adaptés en tant que bois de démarrage du feu. L’inconvénient principal des feuillus tendres, est qu’ils ne sont pas adaptés pour une utilisation en bois de chauffage. Mais se révèleront en revanche de parfait bois d’allumage. Par ailleurs, le temps de séchage est très rapide, mais les feuillus tendres se dégradent rapidement en cas de mauvais stockage. Exemple de feuillus tendres : le peuplier, le saule, le tilleul, le bouleau, etc…
  • LES RESINEUX

    Tout comme les feuillus tendres, les résineux possèdent un faible pouvoir calorifique. Du fait de leur teneur élevée en résine, ils s’enflamment très rapidement et sont très appréciés pour leur montée rapide en température. À l’usage, il faut cependant prendre quelques précautions. La flambée de résineux peut provoquer de petites projections hors du foyer appelées escarbilles. Toujours incandescentes elles peuvent abîmer un sol, ou enflammer une matière sensible.Exemple de résineux : le sapin, l’épicéa, le pin, le mélèze. 

À EVITER : Le bois de récupération

Nous recommandons d’éviter de brûler du bois de récupération, qui peut être vernis, teinté, peint, ou qui pourrait contenir tout autre traitement. L’utilisation de ces bois abîme et encrasse les poêles à bois.


Après cet article